creations-d-entreprises-en-france-eebr

La dynamique entrepreneuriale dans l’Hexagone

Depuis juin 2017, la France connait une croissance mensuelle du nombre de créations d’entreprises et le mois de mai 2018 confirme et prolonge cette tendance.
43 % des créations d’entreprises enregistrées durant les cinq premiers mois de l’année 2018 l’ont été sous le régime des micro-entrepreneurs, soit 127 319 unités. Leur nombre s’est accru de 30 % au regard des cinq mois équivalents de 2017. Cette conséquente hausse combinée à une augmentation moins élevée du nombre de nouvelles entreprises ne bénéficiant pas de ce régime (+ 11 %), a contribué à augmenter la part de micro-entrepreneurs parmi l’ensemble des créations : ils ne représentaient que 39 % des créations recensées de janvier à mai 2017.

creations-d-entreprises-par-region-eebrSource : AFE Création (http://media.afecreation.fr/file/67/4/chiffres-dep_05-2018.101674.pdf)

L’augmentation du nombre de créations d’entreprises observée sur la période allant de janvier à mai 2018 résulte uniquement de la hausse des créations d’entreprises individuelles (+ 28 %) qu’elles soient sous le régime des micro-entrepreneurs (30 %) ou du régime général (+ 26 %).

evolution-creations-d-entreprises-2017-2018-france-eebr

Nous remarquons que les 3 régions recensant le plus fort taux de création d’entreprises sont :
– Provence-Alpes-Côte d’Azur (23,1%)
– Ile-de-France (21,7%)
– Centre-Val de Loire (18,8%)

L’Ile-de-France est l’une des régions les plus créatrices de micro-entreprises, en particulier dans le transport (VTC et motos-taxis), mais plus encore dans les métiers de la livraison à domicile, notamment de repas, qui bondissent de 246%.

Des secteurs en forte hausse

La dynamique de la création d’entreprise a été alimentée par le secteur du transport (+ 60%), des services aux personnes (+ 29%) et du courtage (+ 27%). Ces secteurs ont ainsi enregistré une croissance supérieure à 25 %.

Une hausse confirmée en zone rurale

En France métropolitaine, près d’un quart des créations d’entreprises recensées, de janvier à mai 2018, sont localisées en zone rurale, soit 68 491 nouvelles unités. Leur nombre a augmenté de 15 % au regard de la période allant de janvier à mai 2017. Ce chiffre reste toutefois inférieur à la hausse des créations enregistrées dans les zones urbaines densément peuplées (+ 22 %).

La création d’entreprise en Ille-et-Vilaine

Nous relevons, en mai 2017, 552 créations d’entreprises contre 705 en mai 2018 soit 153 créations supplémentaires.
Plus précisément, 2962 créations d’entreprises sont recensées entre janvier et mai 2017 alors que ce chiffre passe à 3539 entre janvier et mai 2018 ; soit une évolution de 19,5%. Cela représente environ 115 créations d’entreprises supplémentaires chaque mois.

L’Ille-et-Vilaine se classe au-dessus de la moyenne Bretonne qui connaît une évolution de 16,2%.

Créer son emploi

Les chiffres de l’AFE révèlent que l’emploi d’un salarié est de moins en moins fréquent au démarrage d’une activité. Seules 4% des nouvelles entreprises comptaient un employé dès leur création en 2016, contre 7% les années précédentes.

De manière générale, selon l’Insee, le nombre des entreprises créées en avril 2018 est quasi stable (+0,1 % après +0,4 % en mars, en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables). Les créations d’entreprises classiques se replient (−0,9 % après +0,2 %) tandis que les immatriculations de micro-entrepreneurs poursuivent leur petite hausse sur le mois (+1,4 % après +0,7 %). Si la hausse n’est pas spectaculaire, le nombre de créations n’a jamais été aussi élevé depuis 2010.